• Programme 2010-2011

    Plusieurs doctorants d'ESSPACES sont intervenus dans les cafés géo de l'année 2010-2011, autour de thèmes variés : sur marchandisation de l'espace public ("Ma ville est-elle à vendre?"), sur la beauté de la ville ("Qui décide de la beauté de la ville?"), sur les nuisances sonores ("Que faire pour bien s'entendre?), sur le défi énergétique ("Tours dans une société post-carbone ou l'urbanisme face au défi de la décroissance énergétique"), sur les lignes à grande vitesse ("LGV et développement durable : Comment ne pas crier gare !").


    Mardi 17 mai 2011

    Ma ville est-elle à vendre?

    La ville constitue aujourd’hui un espace privilégié de diffusion des messages publicitaires du monde marchand : l’espace public classique (la rue, les places, les paysages) devient un support publicitaire, mais aussi l’espace public virtuel (sites internet), véritable outil de marketing urbain et de promotion d’une identité de ville. Quelle place reste-t-il alors pour un espace public support des représentations identitaires de ses habitants et objet de pratiques non marchandes. Pourquoi, et comment comprendre, l’essor du phénomène de la publicité dans et sur l’espace public ? Doit-on voir dans le développement de ces « cités-publicité » le simple reflet de nos sociétés ? Alors que l’uniformisation publicitaire, la marchandisation et les appropriations anti-démocratiques de l’espace public menacent les villes, des artistes et des mouvements citoyens cherchent à interpeller et à préserver le libre-arbitre.

    Intervenants :

    Helene BAILLEUL, Docteure en aménagement de l'espace et urbanisme de l'Université de Tours

    Cyril BLONDEL, Doctorant en aménagement et science politique (UMR CITERES)

    Nathalie BREVET, Maitre de Conférence en Sociologie à l'Ecole Polytechnique de l'Université de Tours (EPU DA)


    Lundi 11 avril 2011

    Qui décide de la beauté de la ville?

    La manière dont nos villes grandissent et se développent relève souvent de l’esprit du temps conduit, tantôt par un urbanisme sculpteur d’espaces et créateur de vi(ll)e, tantôt par un urbanisme clé-en-main reproducteur d’espace-type. Se pose aujourd’hui la question de l’intégration du sensible et de l’esthétique dans la conception de la ville en devenir ? Quels sont les acteurs en charge de cette planification urbaine ? A l’heure de la « ville durable », quelle(s) place(s) occupe la question du beau et de l’émotion dans les préoccupations des décideurs publics et privés ? Nos villes pourront-elles constituer des modèles artistiques pour les générations futures, comme les cités grecques ont pu inspirer les cités contemporaines ?

    Intervenants :

    Benoit FEILDEL, Docteur en aménagement de l’espace et urbanisme de l'Université de Tours

    Barbara RIVIERE, Responsable du service urbanisme à la mairie de Saint-Pierre-des-Corps


    Mardi 22 Mars 2011

    Nuisances Sonores : Que faire pour bien s'entendre?

    On oppose souvent au calme des champs le bruit de la ville. De jour comme de nuit, les activités des uns et des autres ne se font pas dans le silence. Deux Français sur trois se déclarent dérangés chez eux par les nuisances sonores, et près d’un sur six a même pensé à déménager selon une enquête réalisée en mai 2010 par la TNS Sofres à la demande du ministère de l’environnement. Le bruit est à la fois un phénomène quantifiable par les décibels et subjectif tant il peut être perçu de mille façons, selon l’attention portée, la provenance du bruit, les préférences personnelles, le moment de la journée. Du désagrément temporaire à la gêne constante, le rapport au bruit peut parfois virer au conflit entre les différents usagers de l'espace urbain. Comment concilier les multiples usages de la ville ? Quelles formes de négociation sont permises aux plaignants ?


    Mardi 18 janvier 2011

    Tours dans une société post-carbone ou l'urbanisme face au défi de la décroissance énergétique

    Dans le double contexte de lutte contre le changement climatique et d’enchérissement des prix de l’énergie, la question de la transition énergétique des territoires est posée. Comment réduire notre dépendance aux énergiesfossiles ? A quoi destiner nos dernières gouttes de pétrole ? Quels scenarios envisageables sur l’agglomération tourangelle ? Vers une sobriété heureuse ou un rationnement autoritaire ?

    Jérôme BARATIER, Directeur de l’agence d’urbanisme de Tours,

    François BERTRAND, Ingénieur de recherche en aménagement de l’espace à l’Université de Tours

    Bénédicte METAIS, Chargée d’étude environnement-énergie à l’Agence d’Urbanisme de Tours, en charge du scénario tourangeau « SCoT Facteur4 »

    Pour ceux qui souhaiteraient écouter les débats, la vidéo de ce café géo est visible ici grâce au travail de Sans Canal Fixe et à l'aide de Crevilles et l'Université Populaire de Tours


    Mardi 14 décembre 2010

    LGV et développement durable : Comment ne pas crier gare !

    Dans le contexte de développement des grands projets ferroviaires, les questions des impacts environnementaux d’une part, et des effets locaux en termes de mobilité et de développement local d’autre part, peuvent être posées, et plus particulièrement au regard du principe de développement durable. Quelles sont les impacts environnementaux, socio-économiques, et politiques des nouvelles lignes LGV ? Quels sont les gains espérés ou prévus en termes de mobilité ?

    « Séminaire doctorants CITERES - 22 mai 2012Programme 2011-2012 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :